Wikango

Détecteur de radars communautaire pour iPhone

Wikango est un détecteur de radars routiers d'un nouveau genre: sa carte des radars fixes ou mobiles est générée par les automobilistes utilisateurs de Wikango. Lire la description complète

Les plus

  • Carte des radars mise à jour en temps réel
  • Alertes radars
  • Radars fixes et radars mobiles

Les moins

  • Précision aléatoire suivant la couverture 3G

Excellent
-

Wikango est un détecteur de radars routiers d'un nouveau genre: sa carte des radars fixes ou mobiles est générée par les automobilistes utilisateurs de Wikango.

Quand un point de contrôle de vitesse se rapproche, une alerte radar s'affiche, ainsi que la vitesse à ne pas dépasser sur cette portion de route. Vous pouvez paramétrer quel type de son accompagne chaque type de radar.

Wikango distingue les radars fixes des radars mobiles. Pour ces derniers, la fréquence des contrôles est affichées, de 1 à 3 étoiles. Certains feux rouges sont aussi détectés par Wikango, bien que l'intérêt soit moindre.

Des alertes live sont aussi affichées par Wikango: il s'agit d'un radar détecté à l'instant par un utilisateur de Wikango qui se trouve à proximité. En haut de l'écran de l'appli, un nombre est affiché: il s'agit du nombre de "safety cars", les utilisateurs de Wikango qui vous précèdent dans un rayon de quelques kilomètres. Plus ils sont nombreux, plus vous êtes à l'abri des surprises.

La précision de Wikango dépend directement de la couverture 3G, ce qui la rend parfois aléatoire. On regrette aussi que Wikango ne fonctionne pas en mode "push": l'application doit tourner pour que les radars soient détectés.

Si vous cherchez un détecteur de radars gratuit, essayez Wikango: son importante communauté garantit une carte des radars fixes sans cesse mise à jour.

— Avis utilisateurs — sur Wikango

  • olam56

    par olam56

    "retard a l'avertissement"

    bonjour , je suis embeté depuis le debut de la'année avec le wikango free , il me signale les dangers avec 400m de retar... Plus.

    posté le 12 février 2012